Keisuke Matsushima : Menu "Montrachet Nice 2015"

Keisuke Matsushima, Kei pour les intimes, est le chef japonais amoureux de la région Niçoise que l’on ne présente plus !

Il nous livre une cuisine gastronomique et revisite avec brio les spécialités locales. Le mélange des deux cultures est détonant !

Je tiens à préciser que pour la dixième année d’affilée, Kei alias « le perfectionniste » a conservé son étoile 🙂

J’ai déjà été invitée à déguster ses plats épurés et savoureux. Je redécouvre donc son emblématique restaurant de la rue de France au décor minimaliste. Petite nouveauté : les fresques murales de Sylvie T, artiste peintre représentant les lieux symboliques de Nice (Le Negresco, l’opéra, l’église russe, le château…).

Cette semaine, j’ai eu le plaisir et l’honneur de tester le Menu « Montrachet Nice 2015 » : Entré + Plat + Dessert, 48 € + Accord mets vins, 68 €.

Je m’explique, Kei s’est associé au chef étoilé Luc Filoé de l’Hôtel-Restaurant le Montrachet pour nous présenter une exceptionnelle cuisine à 4 mains. Ce chef de la grande gastronomie bourguignonne propose une cuisine à la fois traditionnelle et moderne. Il est également chef pâtissier.

Je vous laisse imaginer ce que ce duo explosif peut donner ! J’apprécie cette cuisine franche au service du produit. Aucun détail n’est négligé.

Quelques mots pour résumer cette fabuleuse expérience culinaire : recherche – créativité – raffinement – inventivité – finesse !

DSC_0363 DSC_0313Amuse bouche : glace truffée, macaron aux huîtres, tomates caramélisées.DSC_0321 DSC_0329Pour patienter : petite salade niçoise & pains spéciaux de l’établissement (olives, romarin et anchois).DSC_0344Entrée : escargots de Bourgogne en coquille émulsionnés au vin blanc, croûtons et purée. Une grande première pour moi, c’était divin. Le produit est mis en valeur par un vin d’exception, le Rully 2013 Bourgogne. Le parfait accord.

DSC_0369En plat : médaillon de lotte finement panée au lard et aromatisée aux herbes, lentilles vertes bio de la région, sauce au vin rouge légèrement sucrée. Une cuisson impeccable, j’ai rarement goûté un pareil délice 🙂DSC_0371En attendant le dessert : compotée de pommes, sorbet au yoghourt.  Légèreté et volupté en bouche !DSC_0375En dessert : Electro – Choc ! Soufflé, mousse, sorbet, biscuit, cigarette, pâte sablée ♥ Un dessert artistique, le jeu des consistances est étonnant.DSC_0391 DSC_0384Un grand merci Keisuke Matsushima pour cette jolie découverte culinaire.

J’avais déjà été séduite par sa façon de valoriser et revisiter les saveurs de la Méditerranée mais encore une fois, Kei a placé la barre très haute.

Il voyage dans le monde entier et retourne fréquemment au Japon afin de retrouver ses racines et se renouveler sans cesse.

Bravo aux deux chefs bourrés de talents. Je suis ravie d’avoir rencontré le Chef Luc Filoé et sa cuisine pleine de générosité.

Le résultat fut surprenant, unique et prodigieux 🙂

Site

Facebook

Voici les 2 autres restaurants de Kei  :

L’Ecole de Nice

Le Poséidon

4 réponses
  1. Claire
    Claire says:

    En tant que Niçoise, sans cesse à la recherche de « petites perles » dans cette ville, je te félicite pour ton blog!
    Je pensais que les bonnes adresses n’étaient malheureusement pas réservées à Nice, mais il s’avère que non! Tout n’est donc pas perdu 😉

    Ce serait bien que dans tes prochains posts, tu puisses nous dénicher des endroits sur Nice, où petit déjeuner / bruncher, / déjeuner, au soleil.
    Tu nous a donné de bons restos, mais ceux-ci ne sont pas forcément ensoleillés…
    Avec le merveilleux soleil de ces jours-ci et le printemps arrivant dans un peu plus d’un mois, ce serait très appréciable que de trouver des supers lieux avec une terrasse pour profiter du soleil.

    Bonne continuation, au plaisir de découvrir encore des bons plans 🙂

    Répondre

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *