Articles

Portrait Cecile Na

A propos du métier de blogueur ✍

Aujourd’hui, je vous présente un billet d’humeur. J’écris rarement ce genre d’article personnel mais parfois cela fait du bien de se livrer. L’objectif n’est pas de me plaindre, loin de là, car en effet le bilan est très positif mais j’ai besoin de partager une autre facette de ma vie. Je réalise que beaucoup de personnes idéalisent le métier de blogueur en faisant abstraction du côté « JOB ». Je ne compte plus le nombre de fois où l’on m’a dit « mais ton boulot ce n’est pas simplement d’aller au resto ? ». Au début j’en riais mais en réalité, cela représente une charge de travail considérable. Honnêtement, je bosse bien plus que lorsque j’avais un job dans l’immobilier.

Cecile Na

Faire de sa passion son métier

Titulaire d’un Bac +5 en Ingénierie Financière immobilière, j’ai choisi cette reconversion professionnelle pour des raisons personnelles. Je suis très heureuse du tournant qu’a pris ma carrière même si les débuts ont été difficiles : pression familiale, faible rémunération… Il faut faire ses preuves et vite.

Afin de trouver quelques missions en parallèle du blog, je me suis intéressée au Community Management et j’ai crée mon statut d’auto-entrepreneurDe nombreux établissements pensent être capables de gérer leurs réseaux sociaux sans faire appel à un CM. Je me bats chaque jour pour expliquer que mettre en place une stratégie est impératif, que la rigueur est primordiale et surtout que le contenu ainsi que les photos doivent être de qualité.

Je travaille quasiment 7j/7, le cerveau non stop en ébullition. Le démarchage est important et je passe beaucoup de temps à trouver de nouveaux clients, à entretenir un certain relationnel et donc des heures derrière mon ordinateur. Et parce que j’avais peur de m’ennuyer le soir, j’ai accepté de m’occuper de l’agence de coaching du chéri, MP Trainer au niveau commercial. Donc beaucoup beaucoup de boulot au final. Ces diverses activités m’obligent à garder les pieds sur terre et évitent de transformer le blog en une machine commerciale. 

Etre auto-entrepreneur comporte des avantages et bien évidemment des inconvénients, comme tout ! Ce qui me dérange le plus c’est d’être en quelque sorte moins considérée qu’un salarié. Je parle notamment des difficultés au niveau de l’obtention d’un prêt bancaire.

Toutefois, le gros plus est de pouvoir gérer son temps comme on le souhaite et surtout faire ce que l’on aime. Je fais des concessions mais je vis des expériences magiques (création de parfum, blogtrip, baptême de plongée…). J’ai eu la chance de rencontrer de nombreux chefs étoilés, d’effectuer des shootings pour des grandes marques et séjourner dans des établissements de rêve ! Le blog m’a surtout permis de renouer avec le sport, d’approfondir la pratique du yoga et enfin de profiter de tout ce que la vie peut offrir.

 

J’en arrive aux fameuses questions : Gagnes-tu ta vie avec le blog ? Comment arrives-tu à monétiser ?

Mes sources de revenus sont multiples. En toute transparence, j’ai bossé gratuitement pendant des années mais depuis plus d’un an, je suis rémunérée grâce aux articles sponsorisés et promotions sur les réseaux sociaux. C’est LA bonne nouvelle de 2017, pas assez pour couvrir l’ensemble de mes frais mais il y a du progrès. Le métier de blogueur est enfin reconnu. On se professionnalise et on multiplie les casquettes 😜

Je vous laisse à ce propos découvrir mon Kitmedia (CECILENA-KitMedia-2018) avec l’ensemble des prestations que je propose, mes meilleures collaborations, des témoignages ainsi que mon équipe (photographe, vidéaste, coiffeur, maquilleur).

Ex de tarif article promotionnel :
Présence sur le lieu, reportage photos + retouches, rédaction avec proposition de contenu, partage sur les réseaux sociaux (posts Facebook & Instagram, stories), modération.
Entre 350 et 500 mots : à partir de 300 €.

S’affirmer et savoir dire non

Il est difficile de faire comprendre aux marques que je manque de temps et que mes services sont parfois payants. Cela peut être mal perçu mais pourtant j’ai choisi cette façon de procéder pour continuer à promouvoir ma région plutôt que d’arrêter.

Blogueur est devenu un réel métier aussi étrange que cela puisse paraître. Regardez par exemple ce billet : http://cecilena.com/resto-bar/la-table-de-marcel-blue-bay/Entre la rédaction et les retouches photos, je compte environ 4 heures de travail + le temps sur place. En l’occurrence, c’était un dîner d’exception donc bien évidemment je n’ai pas été rémunérée mais c’est du temps dédié au blog et pas à une autre mission.

La vidéo « Happy New Year 2018 » a rencontré un joli succès mais pour vous donner une idée, ce genre de mini vidéo (de moins d’une minute) demande 1 jour de tournage et 2 jours de traitement ensuite.

Les publications Instagram sont tout aussi travaillées : 

https://www.instagram.com/p/BeFS63Sjtld/?taken-by=leblogdececilena

Ce post représente environ 1 heure de préparation sans compter le passage aux courses et la réflexion avant de shooter. Le but est de mettre joliment en avant une marque en respectant ma ligne édito.

Je refuse de nombreux partenariats afin de préserver au mieux ma vie privée et réussir à caser de vrais moments avec mes amis et ma famille.

J’ai appris de mes erreurs et je ne veux plus faire passer ma vie perso au second plan. La vie est trop courte et nos proches comptent plus que tout, non ? J’ai revu mes priorités et cela en fait partie tout comme ma routine « bien-être », sport, alimentation et cie. Ce serait tellement cool d’avoir des journées de 48h ! Petit aparté, je vous recommande de télécharger l’appli Petit Bambou. Elle me permet de relativiser, prendre du temps pour moi et lâcher prise en fin de journée.

Evolution du blogging et des RS

Un autre point que j’aimerais aborder c’est ma vision de l’évolution du métier. La course aux likes sur Instagram m’attriste beaucoup, c’est devenu un vrai business. Je ne parle même pas des packages qu’il est possible d’acheter avec tant de followers, commentaires et likes. Nous avons oublié ce qui nous avait séduit sur Insta, la spontanéité des posts, au profit du fake. Moi la première… Le but est de vous faire rêver car je ne suis pas certaine qu’une photo de mon plat de pâtes du midi remporterait tous les suffrages. Donc on opte pour toujours plus de mises en scène, de vues à couper le souffle, de risque pour certains (et des accidents), plus plus plus !

Je suis écœurée de voir certaines marques refuser des collabs en prétextant qu’elles ne travaillent qu’avec des comptes de plus de 80k. C’est nul comme retour, il ne faut pas oublier que je suis blogueuse avant tout et que j’écris des articles depuis 2013. D’autres prennent le parti de collaborer avec des influenceurs disposant de moins de followers mais avec un meilleur taux d’engagement.

J’avoue aussi être un peu dépassée par la puissance de ce réseau social et par la vitesse à laquelle il évolue. Par exemple, les stories sont assez récentes et pourtant actuellement on ne peut plus s’en passer. Il faut sans cesse s’informer et s’améliorer.

Quant à Facebook, je suis obligée de sponsoriser quelquefois les posts sur ma page si je veux les rendre visibles, no comment…

Les RS prennent une ampleur considérable et selon moi ont parfois plus d’impact que les blogs. En effet, nos communautés ont déjà l’info sur les réseaux et ne vont pas forcément chercher plus loin. Alors qu’en réalité, nos contenus sont plus qualitatifs. Beaucoup d’entre nous privilégient des billets plus longs avec une fréquence de publications moindre.

De plus, vous avez certainement dû le remarquer, les vidéos & Live sont en train de s’imposer doucement mais sûrement. Les Youtubeurs connaissent un succès hors norme. C’est d’ailleurs assez fou je trouve. Ce format est donc utilisé sur de nombreux blogs. Les blogueurs voyage préparent régulièrement des Vlogs dès leur retour et honnêtement, c’est bien plus parlant qu’une sélection photos. Les blogs mode suivent la même tendance. Ex : la blogueuse The Brunette présente un look à travers de jolies photos, une vidéo et quelques lignes de description => Cliquez !

 

Je terminerai ce long billet en précisant que je n’oublierai jamais les raisons pour lesquelles j’ai crée mon blog, la passion et l’idée de faire découvrir autrement notre belle région.

Je mets un point d’honneur à penser mes partenariats en prenant en compte les attentes de ma communauté. Je me demande toujours si cela peut vous intéresser, comment présenter tel ou tel bon plan. Je sais combien cela peut être frustrant de voir passer uniquement des invitations alors j’essaie de partager au maximum mes découvertes « perso » avec les copines le midi, des WE à l’étranger… Je mets en place des concours le plus souvent possible, c’est ma façon de vous remercier et vos retours me touchent toujours autant.

Enfin, parce que vous avez bien ri avec cette demande un peu « space » sur Instagram, je me permets de renouveler le délire car mon métier n’est pas encore bien compris apparemment ^^

  • « Bonsoir, nous recherchons un prestataire pour réaliser le repas de notre mariage. La date du mariage n’est pas encore fixée, nous partirions sur le 15 ou le 22 septembre. Nous serions une centaine de personnes, le mariage serait dans l’arrière pays niçois et à Entrevaux, nous souhaiterions un repas convivial mais qualitatif. Pouvez-vous à partir de cela me communiquer un ordre de prix et ce que vous pourriez proposer pour des amuses bouches et un plat ou seulement le plat ? Histoire d’avoir une idée. Je vous remercie, passez une bonne soirée. Cdt »
  • Moins fun mais trop fréquemment… Des entreprises me contactent pour annoncer un événement à venir ou une inauguration. Mon travail n’est pas d’informer mes lecteurs comme peut le faire un journaliste. Cela m’arrive via les réseaux sociaux mais sur le blog, je propose uniquement un retour d’expérience. Il est nécessaire que je découvre les lieux ou que je teste une prestation.

Après ces quelques paragraphes, le blogging n’a presque plus de secret pour vous. Pour ma part, j’ai vraiment apprécié écrire à ce sujet et j’ai hâte de lire vos commentaires.

A très bientôt par ici avec la suite de mes bonnes adresses à Cannes.

Bises,

 

Photos de portrait réalisées par Memori Studio.