KEISUKE, toujours au top en 2016 !

Avis aux gourmands, ce post est fait pour vous ♥

Impossible de commencer l’année 2016 sans rendre visite au chef étoilé KEISUKE MATSUSHIMA. Avec Pierre, nous avons décidé de shooter les plats du menu déjeuner (semaine du 5 au 8 Janvier). Nous avions rdv au restaurant de la rue de France avec tout le matériel et Kei nous a proposé la salle réservée au personnel pour réaliser la séance photos !

Nous avons aussi goûter la cuisine, évidemment 🙂 Ce que j’aime avant tout c’est la surprise que dégage chaque création. Les produits sont de grande qualité et haut de gamme. C’est beau, bon et touchant.

Chaque plat préparé avec passion est inventif . Toujours aussi conquise par l’association des deux cultures, Japonaise et Française, que l’on retrouve dans l’assiette. De plus, le chef fait passer un message dans la présentation.

Vous l’aurez compris, je suis fan ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les tarifs sont plus que raisonnables pour une cuisine gastronomique : 1 entrée + 1 plat + 1 dessert, 30 euros.

Je vous laisse découvrir tout cela en images ! Merci Pierre pour ces magnifiques photos appétissantes !

Keisuke001

Pour commencer : tomates cerise façon pomme d’amour (que je connais bien), socca au rouget et glace truffée. Etonnant !

Keisuke002

Espuma de topinambours en amuse bouche, idéal pour se mettre en appétit !

Keisuke003

Gibier en pithiviers « Galette des Rois », salade d’hiver. Cette entrée est exquise, un vrai régal pour les papilles.

Keisuke004

Champignons de Paris en ravioles truffées, émulsion de châtaignes et pains aux anchois. La deuxième entrée est tout aussi délicieuse. Je ne saurai vous dire laquelle j’ai préféré tellement c’était excellent.

Keisuke005

Loup au fenouil, minestrone de légumes d’hiver, coulis d’agrumes méditerranéens. Un plat très raffiné. J’ai apprécié la pointe d’acidité pour la fraîcheur.
Keisuke006

Pigeon Ramier en tourte, jus de pigeon aux olives, navet.

 Je ne suis pas du tout fan du pigeon mais alors là… Chapeau ! C’était succulent, pas trop fort, et en tourte c’est complément différent de ce que j’ai l’habitude de manger. Si vous n’avez jamais aimé le gibier, essayez chez Keisuke ! Il a réussi à me réconcilier avec ce style de plat. De plus, c’est assez fou de trouver ce type de produit dans un menu à 30 €. Le même plat serait proposé aux alentours de 40 € dans un établissement Parisien.

Keisuke007

Pour le plaisir des yeux, voici ci-dessus le Pomelo en terrine à l’Hibiscus « Carcade », grenades, sirop de Cinzano Rosso, sorbet azur. Exotique à souhait ! J’aime terminer un repas par une note sucrée mais je n’opte jamais pour un dessert trop lourd (surtout après une entrée et un plat). Kei a ajouté des petits bonbons qui « pétillent ». Un dessert selon lui à l’image du monde actuel.

Keisuke008

Potimarron en soufflé , sorbet blette à la fleur d’oranger. Ce dessert, malgré ce que l’on peut s’imaginer, reste très léger (comme un nuage 🙂 ).
Keisuke010Photos © Pierre Turtaut Site – Facebook

Si ce billet ne vous a pas ouvert l’appétit, je ne peux plus rien pour vous ! A chaque fois que je re-visualise un plat de ce fameux menu, j’en ai l’eau à la bouche !

Ce déjeuner était exceptionnel, de l’entrée au dessert. Nous nous sommes régalés comme toujours. Chaque plat est une explosion de saveurs en bouche. J’ai été si emballée que j’ai quasiment obligé mes parents à venir goûter ce super menu au plus vite ! ! Tu parles d’une « punition » ^^ Ils l’ont fait et ont été enchantés. C’est une chouette idée cadeau pour faire plaisir à ses proches.

Si vous ne connaissez pas encore ce restaurant, foncez les yeux fermés ! Cette adresse est un véritable coup de coeur. Je dirai même que c’est mon restaurant préféré à Nice.

Merci Kei pour ce bon moment gourmand.

KEISUKE MATSUSHIMA
http://www.keisukematsushima.com/
22 Rue de France, 06000 Nice
3 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *